FP 400

La nouvelle KNF FP 400: Une pompe à membrane à faibles pulsations

La FP 400 est le premier modèle d’une nouvelle génération de pompe à membrane. Elle combine les avantages traditionnels de cette technologie - auto-aspirante, fonctionnement à sec, longue durée de vie - avec un niveau de pulsation comparable à celui d’une pompe à engrenage.

Caractéristiques et avantages

Les faibles pulsations sont la caractéristique principale de la FP 400. En effet elle atteint des valeurs inférieures à 150 mbar - en sortie de pompe - au débit nominal et même plus basses selon la configuration du système et la vitesse de circulation. A cet égard, la FP 400 est comparable aux pompes à engrenages utilisées en IJE.

Un ajustement linéaire du débit est une autre caractéristique de la FP 400. La pompe offre une linéarité exceptionnelle entre 10% et 100% du débit nominal.

En plus de cela, la nouvelle pompe est stable en contre pression (jusqu’à 1bar) et dans la gamme de viscosité des encres les plus utilisées en impression jet d’encre. La FP 400 est donc une bonne solution pour la glaçure, les vernis, les émaux, les hotmelts ect… 

Enfin, la FP 400 a été testée intensivement pendant 18 mois chez des fabricants d’imprimante à jet d’encre et des fabricants d’encre en Italie, Espagne, Allemagne au Royaume Uni, en Chine et a suscité un grand intérêt.

Applications

Cette nouvelle génération de pompe à membrane a été spécialement étudiée pour relever les challenges des encres UV qui connaissent une croissance substantielle dans les applications d’impression à jet d’encre (IJE). Les cinq membranes de la FP 400 appliquent une force de cisaillement faible sur les encres UV, ce qui évite la polymérisation précoce (une activation des précurseurs UV) dans la pompe.

La nouvelle FP 400 fournit un débit de 4 l/min à 5 l/min, selon la version, ce qui correspond au volume de recirculation requis par les grandes imprimantes modernes qui peuvent embarquer jusqu’à 36 têtes d’impression par barre-couleur. On trouve ces nouvelles imprimantes dans le secteur de l’emballage, des laminés, du textile, de la céramique, du verre, du métal et du bois par exemple. En particulier, la FP 400 est particulièrement adaptée aux nouvelles têtes d’impression high laydown qui requièrent des taux de recirculation beaucoup plus élevés.